Omar Pène

Omar Pène est un artiste sénégalais engagé dans les luttes économiques et sociales de son pays.
Biographie
Il est né en 1954 dans la Médina, un quartier de Dakar. Puis il vit à Pikine, une banlieue importante de Dakar. Enfant, sa famille est divisée par la polygamie qui engendre parfois une inéquité parmi les enfants. Battu par sa marâtre, il s’enfuit à 13 ans de chez lui pour vivre dans la rue. Il est aimé de tous car il participe activement aux projets dans son quartier. Omar est passionné de football et rêve de devenir un grand joueur sans savoir qu’il a une voix particulière…
Il est musulman de la confrérie des Mourides. Leur philosophie est de placer le travail, l’honnêteté, la paix comme des valeurs essentielles dans leur pratique religieuse et dans le quotidien.
Aujourd’hui, c’est un chanteur engagé, qui dénonce la corruption, passe des messages auprès de la jeunesse. Il reprend le rôle des griots de son enfance mais a voulu adapter la musique traditionnelle à la jeunesse. Son style imprégné de Mbalax cool, sabar (percussions), world-jazz, etc. a profondément influencé la musique ouest africaine et il a internationalisé l’« Afro-feeling », un mélange de jazz, funk ou encore de musique afro-cubaine avec bien sûr les racines plongées dans la musique sénégalaise.
En 1972, Baïlo Diagne cherche un chanteur pour son groupe « Kadd Orchestra ».
En 1975 : le groupe « Kadd Orchestra » avec d’autres groupes sénégalais forment le groupe « Super Diamono » (génération en wolof) Pendant 9 ans, Omar Pène va collaborer avec Ismaël Lô et ils vont s’enrichir mutuellement. Il faudra attendre 1976 pour que sa musique ainsi que la musique sénégalaise perce, avec l’effet de Youssou N’Dour qui fait connaître le Sénégal musical au niveau international.
En 1989 il crée Afsud-Sénégal (l’Amical des Fans du Super Diamono) afin d’améliorer la vie des Sénégalais. À ses débuts, il était le chanteur favori des jeunes étudiants sénégalais. À présent, il touche toutes les générations dans le monde de la musique africaine.
Omar Pène est sacré « Meilleur musicien africain » aux États-Unis en 1998 par CFTV.

etats africains unis

This Post Has Been Viewed 18 Times